Haut
Atteindre 100% d’emballages alimentaires recyclables en vente à emporter, un objectif possible ? – Blog DINOVIA – Les dernières actualités et tendances de la vente à emporter
fade
6131
post-template-default,single,single-post,postid-6131,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive
emballage-alimentaire-recyclable

Atteindre 100% d’emballages alimentaires recyclables en vente à emporter, un objectif possible ?

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour notre troisième rendez-vous sur le sujet de la charte d’engagement signée par les grands acteurs de la restauration hors foyer pour une vente à emporter plus durable. Le troisième et dernier objectif est le suivant : atteindre 100% d’emballages alimentaires recyclables d’ici 2022.



Comment définit-on le recyclage d’un emballage alimentaire ?



Le recyclage correspond à « l’ensemble des techniques ayant pour objectif de récupérer des déchets et de les réintroduire dans le cycle de production dont ils sont issus ». (Source: larousse.fr). Au niveau des emballages alimentaires, ce procédé reste toutefois complexe. Tout le processus de recyclage en France est soumis à un travail de recherche et d’innovation permanent, pour tenter d’atteindre un recyclage à 100% de tous nos déchets.

Toutes les solutions de packaging alimentaire ne peuvent pas forcément bénéficier d’un recyclage optimal en fonction de leurs composantes, de leur aspect au moment de le jeter (souillure, restes d’aliments présents…). Vient également s’ajouter à cela des règles de tri différentes en fonction des types d’emballages alimentaires recyclables ou non mais aussi des régions.



Comment chaque acteur de la restauration peut agir à son échelle côté emballages alimentaires



L’objectif imposé dans la charte est ambitieux mais aussi plein d’espoir. Chaque restaurateur peut déjà agir à l’échelle de son restaurant, pour réduire l’impact de son activité vente à emporter. Comment ?

  • En se tournant vers des contenants alimentaires conçus à partir de matières premières recyclables, tels que les boites alimentaires carton, les bols en carton jetables, les sacs et sachets papier alimentaires...
  • En pensant son équipement aussi bien dans le choix du type de packaging que dans la quantité nécessaire pour un menu complet à emporter ou livré à domicile; pour réduire au maximum les déchets engendrés par son activité.


Ce sont tous les acteurs de la chaîne, des fabricants d’emballage aux consommateurs finaux, en passant par les restaurateurs, qui, ensemble, construirons l’avenir de l’emballage de demain !

Et vous, comment imaginez-vous le packaging de demain ? Nous avons besoin de votre avis. Répondez à notre sondage en un clic ici.

Marion Bernard

Digital Manager

Pas de commentaires

Désolé mais les commentaires sont fermés.