Haut
Emballage et contact alimentaire – Blog DINOVIA - Les dernières actualités et tendances de la vente à emporter
fade
300
post-template-default,single,single-post,postid-300,single-format-standard,eltd-core-1.0,flow-ver-1.0,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Emballage et contact alimentaire

Le rôle du contact alimentaire est de protéger et conserver les aliments.

Les matériaux d’emballage doivent respecter le principe d’inertie vis-à-vis d’un aliment, c’est-à-dire ne pas être dangereux pour la santé humaine et ne pas altérer ou modifier de façon inacceptable les caractéristiques organoleptiques de l’aliment.

Trois termes sont couramment utilisé dans l’étude du contact alimentaire :

– La migration par l’émission de traces et/ou de composants (matériaux toxiques, encre, colles, monomères).

– La diffusion soit par l’odeur, la rétention d’eau ou l’oxydation.

– La transmission de la lumière ou des ultra-violets.

Concernant l’étude de la migration, celle-ci dépend du type de l’aliment, du temps de contact et de la température, de l’historique de la mise en œuvre de l’emballage. Cette migration augmente avec l’augmentation du temps de contact, l’augmentation de la température et du rapport surface/volume.

Cette migration alimentaire est étudiée lors de tests.

Les simulants alimentaires utilisés pour les tests sont :

Simulant A : eau distillée

Simulant B solution aqueuse à 3% : acide acétique

Simulant C solution aqueuse à 15% d’éthanol

Simulant D huile rectifiée (huile d’olive)

Les conditions d’essais sont : 10 jours à 40°C – 2 heures à 70°C

Céline Duperray

Designer Produit

Pas de commentaires

Désolé mais les commentaires sont fermés.